ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 
  
Famille Bitulu 
 
 
Rubriques

Liens

 Home  | Livre d'Or  | Album-Photo  | Contact

Papa Sabwe n'est plus !

Dr Cardi n'est plus 
 
08.08.2012, Dr Jean de Dieu Cibaka Mulangu, dit "Cardi" est décédé des suites d'une intervention chirurgicale, en Belgique. La nouvelle incroyable est tombée dans les oreilles de tout le monde comme un coup de couperet et personne n'y croyait. Personne n'y croit. Tout le monde veut se rassurer si l'on ne se trompe pas. Cardi n'a pas l'âge de mourir. Sa profession lui interdit une mort subite (hormis accidentelle). 
Non, ce n'est pas un canular, le coup de téléphone annonçant sa mort est bref. Il faut se rendre à l'évidence. Nous ne reverrons plus ce visage souriant qui savait accueillir heurs et malheurs avec un courage exceptionnel. Quel bel exemple pour son épouse, ses enfants, toute sa parenté et ses neveux ? 
Que son âme repose en paix ! Et que cette terre qu'il a tant aimée et servie lui soit douce et légère ! 
 
 
Papa Sabwe portant Marguerite-Marie B. 
 
1939 - 2004, à peine soixante-cinq ans et il s'est éteint, Jean-de-Dieu Sabwe Mulangu. 
 
Les familles Sabwe Mulangu, Mulangu Mwana Samangand, Tshibaka et Bitulu ont la profonde douleur de vous annoncer la disparition inopinée de leur père, frère, oncle, beau-père Dr Jean SABWE. Le décès est survenu alors que l’illustre Médecin ORListe séjournait en France. Le rapatriement du corps et la suite des funérailles seront communiqués ultérieurement. 
 
 
Un exemple de responsabilité paternelle 
 
Aux enfants à Kinshasa (Guy-Aimé Tshibanda et Dr Mulangu Mulo, Eric), en France (Dr Claire Sompe, Sabwe, Masengu et Patrick), et au Canada (Kaji Monique) ainsi qu’à leurs épouses et époux, nous présentons nos condoléances et tout notre soutien fraternel. 
 
 
Guy-Aimé Tshibanda lors du deuil 
 
Notre ardente prière : que l’âme de notre père repose en paix et qu’ici sur terre, nous poursuivions l’œuvre unificatrice de tous les petits enfants de Tshibaka de Kinshasa et d’ailleurs. 
 
Béatrice et Alphonse-Marie Bitulu 
 
Livre de condoléances 
 
Chers Bitulu, 
 
Nous sommes consternés par le décès inoppiné du Dr. et venons, par ce petit message, vous présenter nos condoléances les plus attristées. Nous vous exhortons à garder la foi en Dieu qui seul est le maître de la vie. Car "dans notre mort comme dans notre vie, nous appartenons au Seigneur". Nous demandons à Dieu de vous donner le courage de supporter cette disparition. 
 
Nous sommes de coeur avec vous. 
 
Nous vous embrassons. 
 
Eugénie et Jean-François. 
 
Chers amis, 
 
C'est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris hier le décès du prof SABWE d'ORL. Le plus bel hommage que nous pouvons lui rendre serait d'assister sa famille durant cette rude épreuve.  
Les messagaes de condélances peuvent être adressés à sa fille qui habite en france Tél: 01 34 72 88 13 
La mise en bière est prévue cet après-midi à 15 heures à l'amphithéatre de l'hôpital Charles Richet (Villiers le bel) 
Le rappatriement de la depouille mortelle est prévu samedi prochain.  
Pour ceux qui sont disponible, je propose qu'on se retrouve samedi au matanga qui a lieu au domicile de sa fille rue Marco polo n°9 dans la ville de Foch. 
Que son âme repose en paix. 
 
John NSIALA. 
 
Bien cher Homo, 
j'apprends par ton mail le DC de notre Maître, le professeur SABWE. En effet il nous a dispensé ses enseignements d'ORL en 2ème Doctorat à la faculté de Médecine à Kinshasa. Puisse le Seigneur l'accueillir en sa demeure et mes condoléances les plus émues à toute la famille. 
 
Alphonse NZOMVUAMA 
 
Cher Alphonse, 
 
Tristes journées. Gardons de nos parents, les plus belles choses qu'ils nous ont appris. C'est l'un des meilleurs moyens de leur rendre hommage. 
Toutes mes condoléances (en mon nom et celui de la grande famille " Aidons le Congo"). 
Courage, courage! 
 
Jean Lubanza 
 
Je vois maintenant ... j'étais souvent proche du défunt Dr.Mwaka du Campus Universitaire et je l'ai déjà croisé et je pense même présenté lors d'une visite au Campus. 
 
Comme je l'ai souhaité à Mario, si nos parents ont formé des générations de notre pays, demandons-nous ce que nous faisons à la place. 
Mon frère, nous devons prendre les choses pour relever la dignité de notre pays. 
... 
 
Que Dieu benisse le feu docteur et que son âme repose en paix. 
... 
 
Freddy Diwa 
 
PS. La dépouille mortelle était exposée au domicile de l'illustre disparu sur Rue Beni, n. 5 à Righini. 
 
Kit et Claire, nos condoléances ! 
 
Cet événement douloureux constitue un grand choc pour la famille entière et nous devons désormais nous sentir plus unis que jamais pour faire honneur à papa qui, jusqu'au bout a sauvegardé l'unité de la famille et toutes les valeurs dont il était l'incarnation : sagesse, travail, compassion, organisation et j'en passe. 
 
Que le Seigneur le prenne en pitié et lui accorde le repos éternel qu'il a mérité au terme de tant de sacrifices ! 
 
Béatrice J. Bitulu Kaji Mulangu 
 
La dépouille mortelle de Jean de Dieu Sabwe Mulangu, que ramenait Maman Anastasie Makanga, accompagnée de ses trois filles (Claire Sompe, Masse Masengu et Monique Kaji) est arrivée samedi 23 octobre 2004, à 18h00 à Kinshasa. Une forte délégation de la famille l'y attendait dont tante Symphorose. 
 
 
 
Les retrouvailles en famille, sur fond d'une profonde douleur 
 
A la résidence, elle a été accueillie par la famille pour les derniers homages et la première veillée mortuaire : rien que des larmes à n'en pas sécher ! 
Le programme anonçait les homages pour dimanche, mais en dépit de l'interdiction des messes de suffrages le dimanche, à 20h00, l'équipe sacerdotale du Gd Séminaire Jean-Paul Ier conduite par l'abbé Hubert Katawa est venue concélébrer une grande messe à domicile. 
 
Le Chef coutumier de Tshibaka ainsi que le jeune oncle, M. Madika Tshinganampodi, ont effectué le déplacement pour venir enterrer le défunt qui assumait en réalité les fonctions de chef coutumier. 
 
 
 
Une deuxième messe de suffrage a eu lieu lundi à 10H00, à l'Unikin (Notre-Dame de la Sagesse) avec absoutes, suivie des homages académiques avant l'acheminement au cimetière de Kinkole pour l'inhumation. 
 
De retour de Kinkole, vers 18h00, la cour sur Beni 5 ressemblait à une esplanade envahie par un monde fou. C'était la dispersion du deuil avec un bain de consolation par Bralima avec son service de fête au grand complet. 
 
Adieu, Papa ! 
Tu as été un homme exceptionnel 
Nous gardons de toi une image exceptionnelle 
Nous lutterons pour t'honorer à jamais. 

 

(c) Alma-Press - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 10.01.2013
- Déjà 2381 visites sur ce site!